Prête pour la 2e vice-présidence de la FCM!

J'ai été élue par acclamation dimanche au poste de 2e vice-présidente de la FCM, à la fin d'un congrès annuel très occupé et constructif, à Winnipeg.

J'ai toujours été une rassembleuse et ce poste va me donner l'occasion de mettre ma passion à profit, car ma principale tâche sera d'augmenter le membership en montrant que les initiatives de la FCM apportent des résultats.

Quand je serai mairesse, Gatineau sera ma priorité et je ferai tout ce qui est nécessaire pour l'avantager. Si continuer de siéger à la FCM en fait partie, je le ferai.

N'oublions pas que la grande priorité de la FCM pour les prochaines années est de travailler avec le gouvernement fédéral pour améliorer nos infrastructures. À Gatineau, nous sommes en retard d'un milliard dans les travaux, alors toute avancée que la FCM pourra produire sera bénéfique.

Si siéger à la FCM était néfaste ou empêchait les élus de bien servir leurs concitoyens, la Fédération n'existerait pas. Les 170 délégués s'impliquent d'abord et avant tout pour leur ville et non leur gloire personnelle.

La FCM travaille à l'harmonisation des priorités fédérales et locales, car elle croit qu’un Canada fort commence avec des municipalités fortes. Ça c'est la définition de la FCM et j'y crois dur comme fer. Gatineau doit être forte, de par sa position géographique et son statut de quatrième ville en importance au Québec.