Mon plus grand souhait est de retrouver à Gatineau

une représentation diversifiée qui reflète sa population, et une modification légale pour assurer la survie des élus indépendants. C’est une façon sûre de maintenir un équilibre dans une démocratie saine. 

C'est pourquoi j'ai fondé en janvier 2016 le Regroupement des élus municipaux indépendants (RÉMI) pour la démocratie. Nous avons déjà accompli énormément en effectuant des représentations à Québec devant le ministre des Affaires municipales, Martin Coiteux. Ce dernier présidait les travaux de modification du projet de loi omnibus 83, visant notamment à doter le monde municipal de nouvelles règles permanentes pour améliorer la démocratie municipale, notamment celles concernant les budgets de recherche et de soutien, les municipalités de 20 000 et plus et les candidats indépendants.